Pourquoi une vitesse excessive est-elle si dangereuse ?

La vitesse excessive ou inappropriée constitue un facteur très important des accidents mortels sur le réseau routier. Chaque année, la vitesse excessive coûte la vie à environ 90 personnes en Flandre. Mais pourquoi la vitesse est-elle si dangereuse?

Plus vous roulez vite, plus votre distance d’arrêt est allongée.

La première raison pour laquelle la vitesse est si dangereuse est régie par les lois de la physique. Plus vous roulez vite, plus votre véhicule a besoin de distance pour s’arrêter. Si vous conduisez deux fois plus vite, votre distance d’arrêt totale ne double pas, mais est presque multipliée par trois.

Supposons que vous remarquiez un danger, tel qu’un obstacle inattendu, et que vous freiniez brusquement. Votre distance d’arrêt totale se compose de la distance parcourue pendant le temps de réaction (le temps qu’il vous faut pour réagir au danger) plus la distance que met votre véhicule pour s’arrêter à partir du moment où vous appuyez sur la pédale de frein (distance de freinage). Plus vous conduisez vite, plus votre voiture parcourra de mètres avant que vous puissiez appuyer sur la pédale de frein, et plus le véhicule mettra de temps à s’immobiliser totalement.

Avec une voiture en parfait état et sur une chaussée sèche, à 50 km/h, il faut 27 mètres pour immobiliser un véhicule. À 70 km/h, cette distance monte déjà à 45 mètres, et à 120 km/h, il vous faut parcourir 107 mètres avant de pouvoir vous arrêter. A titre de comparaison, c’est plus que la longueur d’un terrain de football.

Plus vous roulez vite, plus votre champ de vision est réduit

Deuxième problème : plus vous roulez vite, plus votre champ de vision diminue. À 30 km/h, vous remarquez tout ce qui se passe dans un champ de vision de 100°. À 120 km/h, ce champ de vision est réduit à 30°. Plus la vitesse augmente, moins bien vous voyez en effet ce qui se passe à gauche et à droite : c’est comme si vous portiez des œillères, tel un cheval de trait brabançon. Cette perte de vision périphérique à grande vitesse est appelée effet tunnel.

Les conséquences de l’effet tunnel sont énormes puisque vous voyez moins bien les panneaux de signalisation ou les piétons qui traversent. Il est également plus difficile d’éviter des obstacles inattendus, comme un enfant qui traverse soudainement la rue.

Plus la vitesse augmente, plus le risque de mortalité  s’accroît

Troisième et dernière constatation : plus vous roulez vite, plus l’impact d’une collision est important. Lorsque vous heurtez quelque chose à grande vitesse, vous ne survivez généralement pas à l’impact.

On peut comparer cela à une chute libre. Plus vous roulez vite, plus la chute libre augmente. Par exemple, une collision à 50 km/h avec un objet équivaut à une chute du troisième étage. Si vous entrez en collision avec un objet à une vitesse de 120 km/h, l’effet est comparable à celui d’une chute du 19e étage.

Même à faible vitesse, vous pouvez être grièvement blessé. Les usagers de la route vulnérables tels que les piétons et les cyclistes n’ont aucune chance, car ils ne sont pas protégés par les ceintures de sécurité et les airbags.

Pourquoi y a-t-il de plus en plus de zones 30 ?

Dans de plus en plus de villes et de communes, vous n’êtes pas autorisé à rouler à plus de 30 km/h dans le centre et les zones résidentielles, au grand damne de certains automobilistes. « Je n’ai pas acheté une voiture pour rouler lentement », entend-on souvent dire. D’autres avancent l’argument selon lequel un moteur essence ou diesel consomme plus à 30 km/h. C’est vrai pour certains modèles et moteurs, mais le véritable argument est la vitesse, pas la consommation.

Les chances de survie d’un piéton heurté à 30 km/h sont quatre à cinq fois supérieures à celles lors d’une collision à 50 km/h. Et ce parce que l’impact de la collision est beaucoup plus fort à mesure que la vitesse augmente. De plus, la distance totale d’arrêt à 50 km/h est plus de deux fois plus longue qu’à 30 km/h : 27 contre 13 mètres sur sol sec, 32 au lieu de 15 mètres sur sol humide. Vous pouvez observer dans le graphique ci-dessous la différence que cela peut avoir sur la vie d’un enfant.

Savoir plus ?

Le Quiz de la Route est réalisé en collaboration avec :

Temps restant: 40